Peintre, dessinateur, coloriste en industrie et enseignant, Jean Goguen est né à Montréal le 15 mars 1927. Il étudie à l’École des beaux-arts de Montréal. Après ses études, il délaisse complètement la figuration et se consacre à l’art abstrait. Artiste plasticien, Jean Goguen participe activement aux réflexions qui marquent le milieu des arts visuels au Québec dans les années 1950 et 1960. Goguen signe notamment le manifeste du mouvement plasticien et participe, au côté de Guido Molinari et Claude Tousignant, à l’exposition Art abstrait en 1959. L’équilibre entre la forme et la matière ainsi que la dynamique de la couleur attirent davantage l’attention de l’artiste que la représentation en elle-même. Il s’intéresse en outre aux liens entre l’art et la société. Parmi ses œuvres mentionnons Hommage à Claude Gauvreau et Lyrisme rose (1966). À compter des années 1960, Jean Goguen poursuit dans l'enseignement son travail d'élaboration théorique et esthétique amorcé dans sa pratique artistique. Il devient professeur en art à l’Université Sir George Williams, devenue l'Université Concordia. Il décède le 13 juillet 1989, à Montréal .
Source: BanQ

Disponibles / available

Jean GOGUEN (1927-1989)
Acrylique sur toile
série: "Dynamisme translucide" 
1968
Format 48x48 pouces
Prix: 15 000$
Si, à la vue d'un tableau de Molinari, ce qui importe c'est la conscience de l'espace-temps fictif, créée par le regard du spectateur conditionné par certains rythmes sériels de base au niveau de la couleur et de l'organisation topologique; si, à la vue d'un Tousignant, c'est le mariage de toutes sortes de petites rythmiques aléatoires "stochastiques", de la couleur dépendant, elles aussi, de l'oeil du spectateur, mariage à la grande rythmique générale centripète-centrifuge des bandes circulaires, ce qu'il importe de voir avec Goguen, c'est la relativité du dynamisme de chaque élément du tableau en rapport avec l'ensemble, relativité tant au niveau de la forme que de la couleur. Chaque forme et couleur en se modifiant tour à tour crée diverses rythmiques qui conditionne la lecture du tableau. 
- Yves Robillard, " Jean Goguen et le "contenant coloré", La Presse, mars 1968
" un jeu de virtuose, cette toile ...(Dynamisme translucide) qui analyse avec finesse une infinité de sensations optiques."
        " ... c'est l'éblouissement, le choc visuel. Les plasticiens: Barbeau, Hurtubise, Goguen, Gaucher, Juneau, Letendre, Goulet, Leduc, et j'en passe."
            - Marcel Huguet, Photo-Journal, Juillet 1966 

JEAN GOGUEN (1927-1989)

Encre sur papier
1954
Format: 25 x 39 pouces
prix: 3 500$
Jean GOGUEN

 

Vendu // Sold

Jean Goguen 1963
JEAN GOGUEN (1927-1989)
Collage
1963
46 x 50,5 ccm / 18 x 19 3/4 in

 

JEAN GOGUEN (1927-1989)
Encre sur papier
Format: 22 x 30 1/2 pouces
1952
Exposition Goguen SNC Lavalin, Montréal.
Jean Goguen 1952

 

Jean GOGUEN (1927-1989)
Huile sur panneau de bois
1961
Format: 72 x 48 pouces
Exposition: Galerie Nationale du Canada (Ottawa), Les peintres non-figuratifs de Montréal

Archives

Photo-journal 2 aout 1967
La Presse, 1968
 
 
In Op art …with the Op exhibition “The Responsive Eye” at the Museum of Modern Art in New York Cityin 1965. Op art painters devised complex and paradoxical optical spaces through the illusory manipulation of such simple repetitive forms as parallel lines, checkerboard patterns, and concentric circles or by creating chromatic

La vie des arts- Volume 30, numéro 122, mars–printemps 1986
Jean GOGUEN
Jean GOGUEN