Alfred PELLAN

Ce dessin illustre les vers 9-12 du poème La parole, tiré de  Capitale de la douleur de Paul Éluard:

J'aime la plus nue aux écarts d'oiseau
Je suis vieille mais ici je suis belle
Et l'ombre qui descend des fenêtres profondes
Épargne chaque soir le coeur noir de mes yeux.

Alfred PELLAN (1906-1988)

"Médium"

1948

Plombagine sur vélin

Format:

30 x 22,7cm

11 3/4 x 9  in

Provenance:

-M. André Verbiest, Paris (vers 1954)

-Acquis de l'artiste

Exposition: Galerie nationale du Canada (Ottawa), 1980, cat. 62 (étiquette au dos)

REPRODUIT: Les dessins d'Alfred Pellan, de Reesa Greenberg, page 83, 1980

Surrealism in the heads of Alfred Pellan. Reesa Greenberg. 1976, p. 55-72 Journal of Canadian art history vol 3, no 1/2

Surrealism and Pellan:" L'amour fou". Reesa Greenberg. 1974, p.66 et fig 15. Journal of Canadian art history vol 1, no 2 

 

VENDU // SOLD

"Portait de femme à la chaise"

vers 1941

Rare et inédit dessin à l'encre de chine

Format:

33x22.5 cm

13 x 8 3/4 in

Alfred Pellan 1941

 

"Portait de femme à la chaise"

vers 1941

Dessin à l'encre de chine

Format:

33x22.5 cm

13 x 8 3/4 in

 

Huile sur toile

1948

Format:13 1/2 x 9 1/4

 

Acrylique sur carton